La Phytothérapie

La Mélisse et le lâcher prise
De par ses propriétés relaxantes, sédatives et antispasmodiques, la mélisse est particulièrement efficace pour lutter contre le stress et l’anxiété, et pour traiter les troubles digestifs d’origine nerveuse.

La mélisse est : Antispasmodique, cholérétique, eupeptique, neurosédative (sédative du système nerveux), tranquillisante, calmante, relaxante, anti-inflammatoire au niveau des muqueuses digestives et bronchiques, antivirale, antimicrobienne et antiparasitaire (activité vis à vis de plusieurs virus, bactéries, levures, champignons et parasites mise en évidence in-vitro)  

De par ses propriétés, la mélisse est utilisée pour :
- Traiter la nervosité, le stress, l’anxiété et les troubles de l’humeur
- Traiter l'insomnie et améliorer la qualité et la durée du sommeil
- Traiter les troubles digestifs tels que les spasmes gastro-intestinaux, les flatulences, les colites, les crampes d’estomac, les éructations, les indigestions, les ballonnements, les nausées..., d’origine nerveuse
- Diminuer les nausées et les vomissements dus à la grossesse
- Calmer la tachycardie et les palpitations cardiaques d’origine nerveuse
- Traiter les céphalées
- Diminuer les bourdonnements d’oreille

En usage interne, la mélisse est donc tout particulièrement indiquée pour ses propriétés calmantes globales. La tisane du soir est excellente, tous les soirs pendant 8 à 15 jours.
Le Thym
Une tisane de thym, une à deux fois par semaine à l'approche de l'hiver en prévention. Servir avec du miel, le soir au coucher ou le matin à jeûn.    
Très utile en cas de maux de gorge, toux, affections pulmonaires, asthme, infections intestinales, début de syndrome grippal.
Les secrets du Tilleul
Les Iroquois et les Saulteux en consommaient les jeunes pousses et les rameaux, crus ou cuits. Quant à l'écorce, ils la cuisaient d'abord longuement puis la broyaient et l'ajoutaient aux bouillons de poisson ou à de l'huile de poisson qu'on intégrait ensuite aux ragoûts. Les jeunes feuilles encore translucides et très tendres sont excellentes en salade. On peut également les faire lactofermenter. Plus âgées, elles peuvent être séchées puis réduites en farine et ajoutées à des céréales. Réputé pour être très nutritif, ce plat était répandu lors de la dernière guerre mondiale alors que les nazis tentaient d'affamer la population française. On a aussi employé les feuilles comme fourrage pour le bétail. On peut ajouter les fleurs aux salades de fruits ou de légumes, qu'elles parfumeront agréablement. Les fruits rôtis, que les anglophones désignent sous le nom de monkey-nuts, ont servi à préparer un succédané de café. Quant à la sève, elle est, paraît-il, fort bonne à boire. On peut aussi en faire du sirop, mais le rendement est faible. Pour nombre d'Européens qui, contrairement à nous, peuvent en trouver au marché, de tous les miels, le miel de tilleul est celui qui possède la saveur la plus délicate. Toutefois, l'usage le plus connu est celui qui consiste à boire sa tasse de tilleul, à la maison ou au café, comme cela se fait depuis toujours en France, où c'est encore l'infusion la plus répandue. C'est d'ailleurs très précisément l'odeur suave de l'infusion, associée à celle des madeleines, qui, en réveillant ses souvenirs d'enfance, inspira une grande partie de l'oeuvre de Marcel Proust. C'est n'est quand même pas tout à fait rien et c'est pour cela qu'on va jouer, le temps d'une collation, à se prendre pour Proust. Attention, toutefois, les madeleines doivent leur célèbre légèreté à une overdose de beurre. Vous trouverez la recette dans Documents associés.

Propriétés: Sédatives et légèrement hypnotiques, sudorifiques et diurétiques, les fleurs de tilleul ont servi à soigner les spasmes, les troubles digestifs, l'insomnie, les névroses et, parce qu'elles agissent sur l'hyperviscosité et l'hypercoagulation sanguines, l'athérosclérose et la pléthore.  Plus récemment, on a découvert qu'elles augmentaient la résistance non spécifique de l'organisme, ce qui en fait un excellent remède contre la grippe et le rhume, particulièrement chez les enfants. Dès l'apparition des premiers symptômes, on alite l'enfant et on lui donne 2 ou 3 tasses d'infusion par jour. En Europe, on les prend très souvent avec des fleurs de sureau noir, considérées elles aussi comme capables de stimuler la résistance non spécifique de l'organisme.   On a dit que certaines espèces de tilleul, dont le tilleul américain, pouvaient provoquer des vomissements et de la diarrhée chez certaines personnes, mais cela n'est pas confirmé par la tradition médicale nord-américaine. Ainsi, selon les Soeurs de la Providence, tant le tilleul d'Europe (Tilia europoea) que le tilleul d'Amérique sont employés en médecine. « C'est un breuvage agréable, écrivent-elles dans leur Matière médicale, qui convient bien dans les lassitudes, les digestions lentes, les dérangements nerveux. » De son côté, dans sa Flore Laurentienne, le Frère Marie-Victorin parle des propriétés antispasmodiques et diaphorétiques des fleurs de notre espèce. On peut donc les consommer sans crainte. Infuser dix minutes 15 à 30 grammes par litre. Prendre 2 à 4 tasses par jour.   L'aubier de tilleul sauvage, réputé pour combattre l'arthrite, les rhumatismes, la cellulite, les états migraineux et les calculs biliaires et rénaux, provient du Tilia sylvestris, une espèce qui pousse dans le sud de la France et qui serait passablement différente des autres.

Par voie externe, les Amérindiens employaient une décoction de l'écorce interne pour laver et traiter les brûlures. Les hospitalières employaient l'écorce et les feuilles sous la forme de cataplasmes émollients contre les enflures douloureuses et l'inflammation des yeux.

Le bain aux fleurs de tilleul est réputé pour soigner la fatigue nerveuse, l'insomnie et l'anxiété. Il ferait des merveilles auprès des enfants irritables ou hyperactifs. On prépare d'abord une infusion avec 1 1/2 tasse de fleurs dans 1 litre d'eau. On filtre et on ajoute l'infusion à l'eau du bain. On recommande de faire tremper le « petit monstre » une quinzaine de minutes dans ce bain avant de le mettre au lit. Après quoi, on prendra soi-même un bain semblable, histoire de se calmer les nerfs...
Retour aux Conseils
Consultations en cabinet
ou à distance sur rendez-vous
06 14 77 43 80
Consultations en cabinet ou à distance sur rendez-vous
© 2019 Patrick COUQUIAUD - Tous droits réservés
circle