Tempéraments d'Hyppocrate

Hippocrate développa une médecine basée sur la théorie des quatre éléments : eau, air, feu, terre, qui comprend quatre tempéraments.
De cette théorie découle une typologie définissant des aptitudes organiques, mais aussi psychologiques des individus.
Les quatre tempéraments : lymphatique, sanguin, bilieux, nerveux.
Voici comment comprendre ce système :

Selon la conception d’Hippocrate (qu’il n’a pas inventée, mais développée et transmise), l’univers est composé de quatre éléments : l’eau, l’air, le feu et la terre.

Chacun de ces éléments possède une double nature : froide ou chaude, sèche ou humide. Ainsi :
L’eau est de nature froide-humide L’air est de nature chaude-humide Le feu est de nature chaude-sèche La terre est de nature froide-sèche.

Le corps humain contient quatre humeurs : le flegme (ou lymphe), le sang, la bile jaune et la bile noire (ou atrabile). Chacune de ces humeurs correspond à un élément :
Le flegme correspond à l’eau, Le sang correspond à l’air, La bile jaune correspond au feu La bile noire correspond à la terre.

Pour Hippocrate, la prédominance chez un individu de l’une de ces humeurs détermine le type de maladie auquel il sera exposé, la façon de le soigner, mais aussi le caractère de l’intéressé (ou tempérament). Ainsi :

La prédominance de la flegme donnera un tempérament lymphatique (dit aussi flegmatique), peu émotif et nonchalant. - La prédominance du sang donnera un tempérament sanguin, cordial et communicatif. - La prédominance de la bile jaune donnera un tempérament bilieux (dit aussi colérique), entreprenant et autoritaire. - La prédominance de la bile noire donnera un tempérament nerveux (dit aussi mélancolique), critique et réfléchi.

Ces quatre tempéraments correspondent également aux âges de la vie :
Lymphatique : petite enfance Sanguin : enfance, adolescence Bilieux : âge adulte Nerveux : vieillesse

Ces quatre tempéraments existent en chacun de nous en proportions variables. L’art du thérapeute sera de dégager une ou deux dominantes. Dans certains cas, il n’y en a pas !

La théorie des tempéraments d’Hippocrate est encore utilisée de nos jours dans certaines disciplines étudiant le caractère, comme la graphologie ou l’astrologie.
D’autre part, de nombreuses expressions de notre langage courant découlent de cette théorie :
« Se faire de la bile » (du souci), apanage du tempérament mélancolique, appelé aujourd’hui nerveux. « Etre d’une humeur noire », autre apanage de ce même tempérament. « S’enflammer » (se mettre en colère), caractéristique du bilieux, qui est de la nature du feu. « Avoir du phlegme » (rester calme en toute circonstance), qualité du lymphatique, dont l’humeur dominante est le phlegme, ou lymphe. « Avoir un coup de sang » (avoir une colère subite), un des défauts du sanguin.

Comment définir le tempérament lymphatique selon Hippocrate ?
  1. Le tempérament lymphatique, appelé également flegmatique, est la résultante d’une prédominance dans le corps d’une des quatre humeurs hippocratique : la phlegme, ou lymphe. Ce tempérament est en affinité avec l’élément eau, qui est de nature froide et humide. Il correspond au premier âge de la vie, celui de la petite enfance.
  2. Sur le plan physique, le lymphatique est plutôt épais, rond, décontracté, relâché. Son regard est doux, parfois un peu vague. Sa santé dépend essentiellement du système digestif. Il lui est conseillé de s’adonner à des activités physiques.
  3. Sur le plan psychologique, le lymphatique est un personnage flegmatique et insouciant. Très peu émotif, il est difficile à impressionner et fait preuve d’un remarquable sang-froid dans la plupart des situations. Il possède de bonnes qualités d’organisation, est très adaptable et d’une grande patience. Il sait aller au bout des choses, mais à son allure, qui est plutôt nonchalante ! Contemplatif, rêveur, c’est le roi de la relaxation. Il est également fin gourmet. Ses défauts ? L’indolence, la négligence, l’indifférence, le désordre…
  4. Vos relations avec le lymphatique : soyez exigeant et stimulant. Vous pouvez être tout à fait nature avec lui, il n’y a pas moyen de l’affecter !
Comment définir le tempérament sanguin selon Hippocrate ?
  1. Le tempérament sanguin est la résultante d’une prédominance dans le corps d’une des quatre humeurs hippocratique : le sang. Ce tempérament est en affinité avec l’élément air, qui est de nature chaude et sèche.
    Il correspond au second âge de la vie, celui de l’adolescence.
  2. Sur le plan physique, le sanguin est un personnage massif, imposant, solide et tonique. Il a le geste large et dégage une impression de fermeté. Son regard est vif, direct, chaleureux. Sa santé dépend essentiellement de son système circulo-respiratoire. Il lui est conseillé d’apprendre la modération.
  3. Sur le plan psychologique, le sanguin est un personnage extrêmement sociable, recherchant le contact avec ses semblables et ayant besoin de nombreuses relations. Il est d’une nature cordiale, joviale, généreuse. C’est le type même du bon vivant, enthousiaste et amoureux des plaisirs de la vie. C’est un impulsif que l’exubérance peut parfois tendre à la précipitation ou à l’emportement. Ses défauts ? L’exagération, la vantardise, l’inconstance…
  4. Vos relations avec le sanguin : soyez ouvert et spontané. Et évitez de le piquer au vif !
Comment définir le tempérament bilieux selon Hippocrate ?
  1. Le tempérament bilieux, appelé également colérique, est la résultante d’une prédominance dans le corps d’une des quatre humeurs hippocratique : la bile jaune. Ce tempérament est en affinité avec l’élément feu, qui est de nature chaude et sèche. Il correspond au troisième âge de la vie, celui de l’adulte.
  2. Sur le plan physique, le bilieux est tout en muscles, avec une apparence tonique, énergique. Son regard est droit, perçant, autoritaire. Sa santé dépend essentiellement des fonctions ostéo-musculaires. Il lui est conseillé de s’adonner à des habitudes de vie saines.
  3. Sur le plan psychologique, le bilieux est un personnage volontaire, qui aime se donner des buts et déployer des efforts pour les atteindre. Un sens aigu des responsabilités, beaucoup de discipline, de courage en font un entrepreneur, un décideur. Il aime décider, diriger et fait généralement preuve d’ambition. Ses défauts ? La colère, la dureté, la tyrannie, l’impatience, le cynisme…
  4. Vos relations avec le bilieux : soyez sérieux et respectueux. Et évitez de le froisser ! 
Comment définir le tempérament nerveux selon Hippocrate ?
  1. Le tempérament nerveux, appelé également mélancolique, est la résultante d’une prédominance dans le corps d’une des quatre humeurs hippocratique : la bile noire, ou atrabile. Ce tempérament est en affinité avec l’élément terre, qui est de nature froide et sèche. Il correspond au dernier âge de la vie, celui de la vieillesse.
  2. Sur le plan physique, le nerveux est plutôt petit, mince, tendu. Ses gestes sont rapides et saccadés. Son regard un peu inquiet, et semblant tourné vers l’intérieur. Sa santé dépend essentiellement de son cerveau et de son système nerveux. Il lui est conseillé de cultiver la relaxation.
  3. Sur le plan psychologique, le nerveux est un intellectuel, doté d’un sens critique développé et d’un bon esprit d’analyse. Il possède un vrai talent pour travailler dans la précision et la minutie. Sensible, vif, il aime le mouvement et évolue lui-même dans une certaine agitation. Très émotif, il a besoin de se protéger des autres sur le plan relationnel. Ses défauts ? La susceptibilité, l’anxiété, l’irritabilité…
  4. Vos relations avec le nerveux : soyez calme et posé. Et évitez de lui faire des reproches !
Retour aux Conseils

Voir aussi :

Voir aussi :

Voir aussi :

Consultations en cabinet
ou à distance sur rendez-vous
06 14 77 43 80
Consultations en cabinet ou à distance sur rendez-vous
© 2019 Patrick COUQUIAUD - Tous droits réservés
circle