Détoxiner

La solution à l’encrassement du corps par les toxines est la détoxication. La nature d’ailleurs nous montre la voie à suivre.
Face à la montée des surcharges, le corps réagit. Il brûle les déchets par la fièvre ou cherche à les éliminer par les émonctoires.
On voit ainsi apparaître le rejet de déchets par la peau (acné, eczémas,…) par les voies respiratoires (bronchite, rhume, sinusite,), par les voies urinaires (polyurie, urine acide, sable,…), par les voies digestives (vomissements, diarrhée, …), par l’utérus (pertes blanches), par les yeux (sable au réveil, conjonctivite par la présence d’acides en excès dans les larmes,…).
Si les portes de sortie normales ne sont pas suffisantes, le corps en crée des nouvelles : ulcères variqueux, plaies suintantes qui ne cicatrisent pas, hémorragies spontanées (hémorroïdes, saignements du nez, règles trop abondantes,…).

Les drainages comme thérapeutique

« Toutes les maladies se guérissent au moyen de quelque évacuation, ou par la bouche, ou par l’anus, ou par la vessie, ou par quelque émonctoire. L’organe de la sueur en est un, qui est commun pour tous les maux » écrivait Hippocrate.

Si la maladie est réellement provoquée par l’intoxination, logiquement, seul la détoxication peut en venir à bout. Le drainage est le moyen utilisé pour réaliser ce nettoyage.
Un drainage consiste à stimuler le travail de filtration du sang et d’élimination des toxines par les différents émonctoires dont dispose le corps. Les moyens employés, ou draineurs, sont variés. Il peut s’agir de plantes médicinales, de l’absorption de jus ou d’aliments ayant des vertus désintoxicantes, de diètes, de stimulation de zone réflexes, de massages, de lavement intestinaux, d’hydrothérapie, etc.
Les émonctoires sont le biais indispensable par lesquels le drainage peut se faire. Dans les cures de drainage, tous les efforts sont portés sur eux et visent à rétablir des éliminations normales si celles-ci étaient insuffisantes, ou, mieux encore, à augmenter cette élimination pendant une certaine période afin de rattraper le retard. D’abord, c’est l’émonctoire lui-même qui, stimulé par les draineurs, se nettoie de tous les déchets qui stagnent dans ses tissus et qui encrassent son « filtre ». L’émonctoire une fois nettoyé redevient capable de filtrer correctement le sang. Celui-ci, à son tour, pourra débarrasser les toxines accumulées dans les tissus profonds qu’il irrigue, pour les transporter ensuite vers les émonctoires.
Un drainage est donc caractérisé par une élimination accrue de déchets par les émonctoires. Cette élimination accrue doit être visible par la personne qui fait la cure : les matières évacuées par les intestins sont plus abondantes ou l’évacuation plus régulière ; les urines prennent une couleur plus foncée parce qu’elles se chargent de déchets et surtout augmentent en volume ; la peau sue abondamment ; les voies respiratoires se libèrent des déchets colloïdaux qui les encombrent par des expectorations.
A cette élimination visible des déchets, correspond une diminution de la quantité de toxines contenues dans les tissus. Le terrain redevient propre et, par conséquent, l’état général s’améliore, les troubles morbides diminuent et disparaissent progressivement. Les possibilités de guérison dépendent évidemment de l’ampleur des dégâts déjà causés aux organes par les déchets et aussi de la capacité de régénération de ces organes.

Retour aux Conseils

Voir aussi :

Voir aussi :

Voir aussi :

Consultations en cabinet
ou à distance sur rendez-vous
06 14 77 43 80
Consultations en cabinet ou à distance sur rendez-vous
© 2019 Patrick COUQUIAUD - Tous droits réservés
circle